Se connecter à sa vérité avec Satya


"La vérité est Dieu et Dieu est la vérité." Gandhi

Estimant qu’il est important de comprendre tout ce qui compose le yoga (les postures n’étant qu’une des 8 branches de la philosophie du yoga), j’ai décidé de vous présenter un des éléments de la philosophie du yoga.

Afin de continuer dans la dynamique d’un précédant article sur Ahimsa (la non-violence), le premier Yama du yoga, je présente ici Satya, (la vérité), le second yama.

Pour rappel ou info, les Yamas sont la première branche de la philosophie du yoga et rassemblent les règles à suivre en société.

Satya, la vérité comme acte de pureté et de connexion

On traduit généralement Satya par l’acte de ne pas mentir mais aussi par la vraie essence, vraie nature. Il ne s’agit pas seulement de dire la vérité mais d’être connecté à cette vérité intrinsèque, inchangée et pure.

Dans la Bible du Yoga, B.K.S. Iyengar considère que la vérité est un acte de purification pour le yogi qui se doit de l’appliquer à ses pensées, ses paroles et ses actions.

Ainsi le yogi confirme Ahimsa, le premier yama, en ayant une parole et un comportement dirigé par l’amour, la non-violence et donc par la vérité.

Pourtant, ce lien avec Ahimsa peut être remis en question quand on souligne que la vérité peut parfois blesser et donc être violente. Mais dans le Mahabharata, épopée de mythologie hindoue, un compromis est trouvé : « La vérité doit être dite quand elle est agréable, elle doit être énoncée plaisamment, et la vérité ne doit pas être dite si elle porte préjudice. Néanmoins, ne jamais mentir pour donner de l’agrément. »

Ce lien avec Ahimsa est d'autant plus important qu'il crée de la beauté dans notre vie, est source de joie et de bonheur. B.K.S. Iyengar exprimait ce lien entre la vérité et nos actions ainsi: « Quand celui qui est établi dans la vérité prie avec un coeur pur, alors les choses dont il a vraiment besoin viennent à lui : il n’a pas à courir après elles. » Il se réfère ainsi aux Yoga Sutras de Patanjali qui soulignait : « Quand on est établi dans un état de vérité, l’action porte des fruits appropriés. » (Aphorisme II-36)

On retrouve ce même concept de résonance entre notre vérité et nos actes dans la Loi de l’Attraction : en étant connecté à sa vérité, à son moi intérieur et en parlant et agissant dans le respect de cette vérité, on attire à soi de belles énergies. (Retrouvez mon article à ce sujet)

Après cette introduction philosophique, je vous invite à découvrir avec moi comment comprendre et appliquer cette vérité envers soi-même, dans la vie et sur le tapis et envers les autres.

Satya envers soi-même

Appliquer Satya, c’est commencer par l’appliquer à soi-même. En effet, comment prétendre être vrai et honnête avec les autres si on ne l’est pas avant tout envers soi-même ?

Or on comprend tout de suite que ce n’est pas si simple. Car un autre élément se pose entre nous et la vérité : notre égo ! Et oui, toujours lui !

C'est notre égo qui est à l’origine de toutes ses pensées qui vont et viennent dans notre mental. C’est lui qui nous compare aux autres, nous juge et nous critique. C’est lui qui nous affirme et nous répète ces phrases : Tu es nulle, tu n’es pas assez ceci, assez cela, tu n’y arriveras pas, tu es moche… Et malheureusement, bien souvent, on écoute cet égo, on lui fait confiance. Sa parole qui devient notre pensée est alors jugée comme étant la vérité absolue. On agit alors en conséquence en ayant un comportement destructeur envers soi-même.

Or les pensées créées par notre égo, notre mental ne sont pas la vérité. Les affirmations émises par le mental ne caractérisent pas notre vraie essence et nature. C’est une réalité déformée, un mensonge construit par le mental. Il faut alors apprendre à se détacher du mental, de l’égo. C’est en comprenant qu’on n’est pas notre mental que la vérité nous apparaît. Cela nous mène alors vers une plus grande connaissance de soi et donc vers des actes qui respectent ce qu’on est, notre vérité.