Mieux que les résolutions, l'intention


Toi aussi, depuis ce début d’année, tu t’es promis de réaliser et de changer plusieurs habitudes dans ta vie pendant cette année 2018 ?

Peut-être que tu as déjà commencé ? Peut-être même que tu as déjà abandonné ce projet de changement alors même qu’on n’est pas encore en février ? Peut-être que tu culpabilises encore plus maintenant qu'avant de te lancer dans ces résolutions ? Peut-être que tu procrastines sur ça ? Peut-être que tu te promets de mettre en place ce changement à partir du mois de février sans tomber dans le même piège ?

Et oui car il s’agit bien d’un piège dans lequel tu es tombé : le piège des résolutions !

Ces fameuses résolutions qui projettent vers un futur meilleur Soi. Un futur Soi aminci, non fumeur, sportif, vegan, plus social, plus organisé, plus zen, plus riche, plus beau, plus yogi etc… En somme, une version idéalisée et positive de soi-même qui est compréhensible mais qui fait de nombreux malheureux.

Rassure-toi, tu n’es pas seul, on passe tous par là !

Début d’année, après début d’année, on se projette vers ce futur Soi, on liste ses résolutions, on essaye, on échoue, on se critique, on laisse tomber et on reporte au prochain mois ou au prochain début d’année. Un vrai ascenseur émotionnel qu’on réalise parfois en quelques jours, quelques semaines. Et on tombe dans un état contre-productif total et dans une autocritique sans limite.


Pourtant, c’est tout à fait compréhensible de vouloir tendre vers ce futur Soi qui nous fait rêver et qui nous attire. Au fond, on veut tous avoir une vie épanouie, on veut tous être heureux. Donc pourquoi ne pas changer, en effet, ce qui bloque le passage vers cet épanouissement ? Pourquoi ne pas se lancer dans ces résolutions ? Pourquoi ne pas essayer ? Surtout qu’en cette période hivernale et à la sortie des fêtes de fin d’année, on se sent lourd, physiquement et mentalement. On a alors besoin de changement, de renouveau voir de renaissance. Cette période marque la fin d’un cycle et le début d’un nouveau. Symboliquement, on tourne la dernière page du chapitre 2017 et on ouvre le nouveau chapitre 2018.

Cependant plusieurs erreurs dans ce processus font échouer notre démarche.

Quand on décide de lister ses résolutions, bien trop souvent, la liste est longue. On se retrouve donc avec beaucoup trop d’objectifs à gérer en même temps. On se fixe également un calendrier trop court pour la bonne réalisation de ses objectifs. L’exemple le plus répandu : avant X date, j’aurai perdu X kilos, j'aurai arrêté de fumer... Et ces objectifs nous mettent bien trop souvent une pression folle !

Ils nous amènent à faire une fixette sur un truc négatif qu’on juge avoir en nous ou dans notre vie. Cette notion de résolution crée donc des énergies négatives car c’est notre égo qui nous pousse à ces résolutions. Il nous pousse à changer quelque chose en nous en nous renvoyant une image négative de nous-mêmes. Selon notre égo, il faut changer car nous ne sommes pas assez bien.

Et ce que je trouve le plus négatif avec ces résolutions, c’est notre fuite en avant : en donnant tous nos efforts pour réduire à néant cet élément négatif de notre présent et en se tournant constamment vers un futur soi idéalisé, on risque de pourchasser éternellement ce futur Soi idéal et de passer à côté de son Soi présent. Or c’est dans le présent qu’il faut s’accomplir et s’accepter tel que l’on est.

"Le moment présent est le seul moment qui existe vraiment."

Eckart Tolle

Or, si les résolutions ne sont pas le processus à suivre, comment mettre en œuvre et réaliser cette envie de changement ressenti en ce début d’année ?

La solution est alors de s’élever de la petites